Imprimer

Le programme d'orientation de l'EPF Réunion à l'horizon 2018


La priorité toujours au logement social...

L’Etat et l’ensemble des collectivités s’accordent sur la nécessité de construire en priorité de nombreux logements sociaux sur l’ensemble des communes de La Réunion afin de répondre à l’augmentation rapide du nombre de ménages, aux besoins de décohabitation, et aux capacités financières des ménages réunionnais.

L’EPF Réunion, à la demande des collectivités, en étroite relation avec les bailleurs sociaux et les sociétés publiques locales d’aménagement, orientera prioritairement ses recherches et ses acquisitions foncières pour la constitution de réserves afin de construire des logements aidés. Les futurs COF, les PLH et les PAF serviront de support pour la mise en oeuvre de cette politique.

 
 
 
 

L’EPF Réunion apportera sa contribution à la mise en oeuvre des COF, en priorisant l’acquisition de foncier pour construire des logements aidés, en réalisant en partenariat avec les collectivités des Plans d’Actions Foncières, en accompagnant les collectivités afin qu’elles mobilisent tous les outils à leurs dispositions, en renouvelant les conventions avec les EPCI et les autres collectivités


... Mais aussi au foncier pour l'économique et le touristique...

Pour accompagner la croissance et le développement des entreprises, une maîtrise publique de terrains est indispensable face à la pénurie actuelle. La constitution des bassins de vie impose de renforcer le tissu économique correspondant à l’armature urbaine et de faire émerger des pôles d’activités économiques à vocation régionale.

Pour cela, il a été acté dans le SAR que les espaces nécessaires au développement des activités économiques sont évalués à 900 hectares. En tenant compte des espaces à vocation économique prévus par les documents d’urbanisme locaux, du potentiel de densification des zones d’activités existantes et de la nécessité de constituer une réserve foncière à vocation économique ,le besoin d’extensions urbaines à vocation économique s’élève ainsi à 500 ha.

L’armature économique distingue trois catégories de zones d’activités :

- Les pôles d'activités de vocation régionale.
- Les zones d'activités à l'échelle des bassins de vie situées en continuité des pôles secondaires.
- Les zones d'activités de proximité ou artisanales dans les villes-relais et les bourgs. 

L’EPF Réunion interviendra, à la demande des collectivités et en cohérence avec les orientations du Schéma d’Aménagement Régional, pour l’acquisition d’espaces d’activités afin de favoriser le développement d’activités économiques et touristiques.


 
 
 
 

Les orientations du PPIF 2014-2018

Sur la base des objectifs du SAR et en cohérence avec ses prescriptions, le Programme Pluriannuel d’Interventions Foncières affiche les orientations suivantes pour la constitution de réserves foncières (période 2014-2018) :

- Une priorité aux acquisitions foncières dans les 26 000 ha d’espace urbain de référence, identifiés dans le SAR et traduits dans les PLU, pour favoriser le renouvellement urbain.

- Des acquisitions dans les 3 525 hectares d’urbanisation prioritaire, identifiés dans le SAR et traduits dans les PLU, pour permettre la constitution de réserves foncières.

Afin que les membres de l’EPF Réunion, ou leurs mandataires, puissent réaliser à court, moyen et long terme (15 ans maximum) en priorité :

- des opérations d’aménagement

- la construction de logements aidés

- la réalisation de zones d’activités économiques

- la réalisation d’opérations à caractère touristique

- et accessoirement : la construction d’équipements publics structurants

Ces orientations pourront être précisées par bassins de vie, en compatibilité avec le SAR, selon les orientations validées par les collectivités, dans les SCOT et PLU. Ainsi nos orientations foncières s’inscrivent bien en complémentarité avec les orientations inscrites dans le Programme Pluriannuel d’Activité de la SAFER Réunion ainsi que celles du Conservatoire du littoral.