Imprimer

etude_deal_inseeLes perspectives à 2035

L'Insee et la DEAL se sont associés pour réaliser une étude de prospective sur les besoins en logements à La Réunion à l'horizon 2035, par intercommunalité. De 2013 à 2035, 168 900 logements seraient à construire à La Réunion : ces besoins sont liés pour les deux tiers à l'augmentation attendue du nombre de ménages, soit si les tendances se poursuivaient entre 2013 et 2035 :

 

La prise en compte des grands principes du Schéma d'Aménagement Régionalsar_2011i

L'approbation du SAR Réunion est intervenue par décret interministériel en 2011.
4 objectifs ont été validés :

4 objectifs qui renvoient à la prise en compte d'impératifs et notamment pour ce qui nous concerne :

 

La prise en compte des objectifs de réalisation de logements précisés par les programmes locaux de l'habitat pour une période de cinq ans

Les cinq communautés d'agglomération élaborent actuellement leurs Plans locaux de l'Habitat pour les cinq ou six ans à venir. Toutefois, il convient de préciser que si les prévisions de l'étude DEAL/INSEE tombent sur un volume de logements à construire par an de 7 700, tout comme les EPCI à travers leur PLH, l'Etat et les collectivités ne "se sont pas accordés sur ce nombre". Tout d'abord, à l'échelle des EPCI, les objectifs ne sont pas les mêmes; ensuite, les PLH et l'étude ne sont pas sur la même échelle de temps (6 ans pour les 1ers, + de 20 ans pour la 2nde).

 

Concernant la CINOR, l'objectif sur la période est de produire 10 370 logements sur 230 Ha, selon l'application des densités prescrites par le SCoT. L'objectif du PLH est de produire annuellement 1 730 logements dont 920 logements aidés. Cette offre nouvelle devra être limitée sur les quartiers déjà fortement dotés.

Dans son axe 1, le document d'orientation du PLH prévoit de renforcer la politique foncière intercommunale détaillée dans le programme d'actions :

Action 1 : Mettre en place une véritable politique foncière intercommunale (élargir le travail du PAFI, poursuivre le soutien financier de projets en ciblant les secteurs tendus, étudier l'opportunité d'aménagement de certains secteurs via des orientations d'aménagements).

Action 2 : maîtriser le développement du logement social (fixer les règles pour limiter le développement de locatifs sociaux sur les quartiers bien dotés).

Action 11 : Observer et animer la politique de l'habitat au travers notamment de la mise en place d'un observatoire du foncier et de l'immobilier.

 

Concernant la CIREST, PLH 2019-2024 : l'objectif affiché à ce jour est de produire environ 800 logements/an selon 4 orientations

Orientation 1 : Créer les conditions du développement d'une offre d'habitat de qualité

Orientation 2 : Retrouver une attractivité au parc existant dégradé

Orientation 3 : Répondre aux besoins spécifiques de certaines populations

Orientation 4 : Mettre en oeuvre la politique locale de l'habitat

 

Concernant la CIVIS, l'objectif de construction pour la période s'élève à 1 700 logements/an, sur les 3 200 logements prévus à l'échelle du grand Sud, dont 40 % (680 logements) à la production de logements sociaux.
Cinq orientations- cadres ont été déclinées en actions et moyens pour les 6 prochaines années :

 

Concernant le TCO, l'objectif de production est de 10 800 logements (résidences principales) pour le prochain PLH, soit un rythme d'environ 1 800 logements/an.
Six orientations sont à ce jour affichées pour le prochain PLH :

 

Concernant la CASUD, l'objectif de production est de 1 750 logements/an à l'horizon 2030 avec une montée en puissance de 1 500 logements en moyenne sur la période 2017-2022 à 1 900 logements en 2022.

Au-delà de la dimension quantitative, la CASUD souhaite donner des orientations relatives à la nature de l'offre à produire pour à la fois répondre aux besoins des ménages actuels et futurs, tout en prônant une démarche d'aménagement durable du territoire.
Cela se traduit par des principes de territorialisation et de densification de l'offre nouvelle à produire :

4 orientations stratégiques :